Le chef Antoine Westermann s’élance toujours plus loin pour poursuivre son travail autour de la volaille en phase avec son amour de la cuisine, des animaux et de la nature. Le Coq Rico incarne la passion d’une vie du chef Antoine Westermann, un rêve devenu réalité.  Un engagement pour bâtir un avenir pérenne. 

Le chef Antoine Westermann s’élance toujours plus loin pour poursuivre son travail autour de la volaille en phase avec son amour de la cuisine, des animaux et de la nature. Le Coq Rico incarne la passion d’une vie du chef Antoine Westermann, un rêve devenu réalité.  Un engagement pour bâtir un avenir pérenne. 

« Je cuisine, je partage, je fête. Je crois en la nature humaine et respecte les animaux ! » Antoine Westermann

« Je cuisine, je partage, je fête. Je crois en la nature humaine et respecte les animaux ! » Antoine Westermann

Style de cuisine
& Influences

La cuisine du chef Antoine Westermann trouve ses racines dans son terroir d’origine, l’Alsace, avec des influences méditerranéennes. Il est formé à l’Ecole Hôtelière de Strasbourg, puis ouvre à 23 ans son propre restaurant, Le Buerehiesel où il sera récompensé de 3 étoiles au Guide Michelin.

Le chef est conscient de l’importance de ses racines culinaires. Cependant sa création a besoin de souffle, et il aime s’inspirer au gré de ses voyages et de ses rencontres.

Chef Antoine Westermann - Le Coq Rico Paris 18ème
Chef Antoine Westermann - Le Coq Rico Paris 18ème

Style de cuisine
& Influences

La cuisine du chef Antoine Westermann trouve ses racines dans son terroir d’origine, l’Alsace, avec des influences méditerranéennes. Il est formé à l’Ecole Hôtelière de Strasbourg, puis ouvre à 23 ans son propre restaurant, Le Buerehiesel où il sera récompensé de 3 étoiles au Guide Michelin.

Le chef est conscient de l’importance de ses racines culinaires. Cependant sa création a besoin de souffle, et il aime s’inspirer au gré de ses voyages et de ses rencontres.

Chef Antoine Westermann - Le Coq Rico Paris 18ème

Le Coq en cuisine

Dans la cuisine, le chef conduit la salle dans le silence comme un ballet. Il entraîne ses équipes pour travailler en confiance et en symbiose. Il est calme et posé, et se déplace en cuisine avec la délicatesse et la légèreté d’une plume.

Le chef est toujours à l’écoute de son équipe et de ses suggestions. La bonne communication et l’harmonie sont, selon Antoine Westermann, les clefs du succès d’un restaurant.

Chef Antoine Westermann - Le Coq Rico Paris 18ème

Le Coq en cuisine

Dans la cuisine, le chef conduit la salle dans le silence comme un ballet. Il entraîne ses équipes pour travailler en confiance et en symbiose. Il est calme et posé, et se déplace en cuisine avec la délicatesse et la légèreté d’une plume.

Le chef est toujours à l’écoute de son équipe et de ses suggestions. La bonne communication et l’harmonie sont, selon Antoine Westermann, les clefs du succès d’un restaurant.

Sourcing &
développement durable

Pour Antoine Westermann, il est essentiel de partager les mêmes valeurs que les fermiers. Il recherche en permanente des agriculteurs soucieux du respect de l’animal et ayant un réel savoir-faire dans l’élevage de volailles de race.

Qualité et respect sont au coeur de la philosophie du chef au Coq Rico. La valorisation du travail des fermiers et sa collaboration en direct avec eux, est un réel engagement et garantie une régularité dans la qualité.

Lorsqu’il s’agit de parler de viande et du dilemme de l’omnivore qu’il est, le chef s’exprime : « Omnivore oui, mais exigeant ! Si un animal de race pure a la vie qu’il mérite en total accord avec sa nature profonde, il nous l’offre en retour dans la qualité de sa viande. »

Sourcing &
développement durable

Pour Antoine Westermann, il est essentiel de partager les mêmes valeurs que les fermiers. Il recherche en permanente des agriculteurs soucieux du respect de l’animal et ayant un réel savoir-faire dans l’élevage de volailles de race.

Qualité et respect sont au coeur de la philosophie du chef au Coq Rico. La valorisation du travail des fermiers et sa collaboration en direct avec eux, est un réel engagement et garantie une régularité dans la qualité.

Lorsqu’il s’agit de parler de viande et du dilemme de l’omnivore qu’il est, le chef s’exprime : « Omnivore oui, mais exigeant ! Si un animal de race pure a la vie qu’il mérite en total accord avec sa nature profonde, il nous l’offre en retour dans la qualité de sa viande. »

Ses créations après les 3 étoiles Michelin

Antoine Westermann est conscient que le monde de la cuisine évolue en permanence et par là même stimule la création.
De chacun de ses concepts, il sait tourner la page et continuer le challenge.

Mon Vieil Ami,
2005 – 2016

L’un des premiers bistrots de chef 3 étoiles Michelin et le premier pas hors d’Alsace du chef. Antoine Westermann y rend hommage à la cuisine ménagère des légumes de son enfance en choisissant les meilleurs maraîchers pour l’accompagner. Ce restaurant fait partie de la première génération des bistronomiques, et obtient en 2005, le prix du Meilleur Bistronomique du guide Fooding. Antoine Westermann vend Mon Vieil Ami en 2016 afin de pouvoir se consacrer pleinement à l’ouverture de New York.

Drouant,
2006 – 2018

En 2006, Antoine Westermann rachète le célèbre restaurant Drouant où sont décernés les plus grands prix littéraires français, Goncourt et Renaudot. C’est un énorme challenge culinaire qui lui permet de poursuivre son idée de fête à table. Il rétablit les plats du jour avec des grands classiques français, et ces plats sont souvent nominés « best off » parisiens.

Il vend Drouant en Mars 2018 à la famille de restaurateurs Gardinier pour se concentrer uniquement sur les belles volailles.

Le Coq Rico – Bistrot des belles volailles,
2012 – Aujourd’hui

C’est le tout premier restaurant mono-produit autour de la volaille. Le chef Antoine Westermann, a longuement étudié puis mis au point une technique unique de pochage des volailles avant de les rôtir. Cette lente cuisson permet de préserver le goût spécifique de chacun des oiseaux et de valoriser sa texture.Il ouvre sa première adresse à Paris en 2012, et la seconde à New York en 2016.
Il est nommé Meilleur Restaurant 2016, et sa populaire Ile Flottante au Top 10 des meilleurs plats 2016 par le New York Times.